AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
DATE D'INSCRIPTION : 31/08/2012
MESSAGES : 293
METIER : Imaginer.
POUVOIR : Goule, peut faire nécroser ses victimes s'il le souhaite. Ne contrôle pas son pouvoir les jours de pleine lune et doit porter des gants. Devient particulièrement hideux lorsqu'il dévore un être humain.
Who am i !

ϟ WILD THING.

MessageSujet: ϟ WILD THING. Jeu 8 Mai - 12:28

Vitaly Seven St John
“ sanctimonia vincet semper
› Nom² prénom² complet ; VIitaly Seven St John › Surnom ; Vi'. Ou rien. Il a une dent contre les surnoms. › Âge ;  28 ans › Métier ;  Régulateur au Département du Contrôle et de la Régulation des Créatures Magiques.› Particularité ;  Aucunes › Statut du sang ; Mêlé › Orientation sexuelle ; Hétérosexuel › Nationalité ; Anglais › Patronus ; Un Albatros › Épouvantard ; Le cadavre de Jade, sa fiancée décédée. › Animal de compagnie ;  Un Hiboux qui a la fâcheuse tendance à vivre sa vie. Mais utile à Vitaly.  › Votre baguette ; 29cm, bois de saule, crin de sombral› Dans quel camp êtes-vous ? Résistance, mais Vitaly joue double-jeu. En effet, ce dernier est dans le camp des Mangemorts, avec la ferme intention de les démenteler un à un.

“ let me penetrate you
›  Pourquoi être agent-double ?  ; Un besoin que rien ni personne ne peut assouvir. La vengeance prime sur la raison. Jouer double-jeu, pour Vitaly, n'est en rien une partie de plaisir. Il abhorre la situation et la déplore, se dégoûte chaque jour un peu plus d'en venir à de telles extrémités. Et pourtant, c'est son choix. Il a commencé, il va finir. Et quitte à emporter les Mangemorts avec lui, mort ou vif, il va le faire. Tel un cheval de trois, il compte bien éliminer ces crapules de l'intérieur. Les démembrer un à un. Et leur faire payer.  › La résistance vous y croyez encore ? Un jeune est mort, est-ce que vous croyez que Etherington est une bonne chose pour le peuple sorcier et les plus jeunes ? Vitaly ne compte plus le nombre de fois où, à cause de sa couverture, ses mains furent souillées. Des dommages collatéraux, il y en a des centaines. Et pourtant, on ne fait de fumée sans feu. La mort de ce gosse est douloureuse est insupportable, tout comme les plaies qu'il engendre. Mais baisser les bras reviendrait à les laisser gagner, à laisser les Mangemorts dominer. Et les morts se conteront alors par milliers. Le sacrifice est une étape obligatoire. Détestable, mais nécessaire. Tout comme ceux d'Etherington.  Mais rien n'est bon dans ce chaos. › Un syndrôme de vérité se répend au Ministère, vous n'avez pas peur de voir vos secrets révélés au grand jour ? Pour une raison qu'il ignore, Vitaly a un don particulièrement efficace. Personne ne peut lui mentir. Allez savoir si cette capacité agit à l'inverse, lui permettant d'être particulièrement doué en occlumentie. Il cache parfaitement son jeu, mais reste pourtant sur ses gardes. Il tente de l'ignorer, mais la peur est là, encrée au fond de sa caboche. Sous ses airs de connard éhonté, car il n'est pas réputé pour être particulièrement sympathique et aimable, Vitaly peut virer facilement paranoïaque. Cette tête brûlée a plus d'un tour dans son sac.› Le métier que vous faites vous plaît-il réellement ? Qu'est-ce qui vous a poussé à le faire ? ; Vitaly n'a jamais été porté sur l'optique du 'J'aime ce que je fais'. Pour lui, tout est un devoir. Ce métier lui permet de vivre, et de subvenir aux besoins de sa famille. Le but, depuis le début, n'était pas de trouver le métier de ses rêves, mais d'aider ses frères dans leurs projets. Homme de la famille trop jeune, Vitaly a rapidement compris qu'il n'était pas question de s'amuser, pas pour lui. Le métier qu'il effectue n'est pas détestable, mais pas spécialement merveilleux. Encore moins depuis la mort de Jade. Au contraire, ce boulot est de plus en plus insupportable. L'obsession le ronge, et prime sur ses devoirs au ministère. Pourtant, il se doit de rester efficace et crédible, pour ne pas s'attirer les regards. Enfin, si on excepte son caractère d'ours impétueux et glacial qui ne le rend pas forcément invisible. Généralement, les gens lui foutent la paix. Sauf Seth.

“ in noctem
« - M'man, il est où P'pa ? Demande le gamin, déjà grand pour son jeune âge.

Le gosse est là, planté devant sa mère qui le fixe avec des yeux fatigués et las. Fatiguée par les dures labeurs et par sa grossesse. Elle soupire un moment, trop doucement pour l'enfant et s'arme d'un sourire plein d'entrain, se penchant et se baissant tant que son ventre rebondie le lui permet.

- Au travail, mon amour. Tu le sais bien. Rappel la mère en prenant ses mains dans les siennes.

Vitaly baisse ses prunelles d'un vert émeraude sur ses petites mains masquées par celles de sa mère, grandes et fines, toute douces. Et de lever le menton pour protester :

- Mais il y est tout le temps ! Qu'il s'insurge, le gamin.

Nouveau soupire, Mary observe son fils, qui possède les mêmes prunelles qu'elle. La même touffe blonde. Les taches de rousseur elles, viennent du père.

- Je sais ... » A peine un murmure, et il la perd déjà. Elle s'éloigne avec son panier de linges, laissant l'enfant seul dans cette prairie trop vaste. Seul avec lui-même.

———————— ϾҨϿ ————————



La lettre tourne encore et encore, bercée dans l'air. Le blond fixe l'enveloppe , incrédule. A côté de lui, les lèvres de sa mère forment un 'o' parfait, tandis que ses doigts longilignes agrippent le papier écru. Un emblème rouge frappé dans la cire, indique les armoiries si connues de Poudlard. Mais contre toutes attentes, le gosse affiche une moue effrayée. Non, pas maintenant ! Pas maintenant que son père n'est plus là, pas maintenant que ses deux petits frères et sa mère ont besoin de lui. ! Le gamin se morfond d'un coup, fixant la chouette d'un œil noir. Comme si elle était seule responsable dans l'histoire.

«  - Vitaly ? ... S'enquiert Mary, sourcils blonds froncés sur ses prunelles émeraudes.

Mais déjà il montre les dents, lui arrachant la lettre des mains avant de la fendre en deux. Mue d'une soudaine ferveur qui étonne sa mère.

- Vitaly ! Le gronde-t-elle, qu'est-ce que tu fais ?!

Aussitôt, ses doigts agrippent les lambeaux de feuilles, tandis que l'autre agite la baguette en bois de Saule pour les remettre en ordre. Et à la lettre de reprendre forme.  

- J'irais pas ! Rage le gosse. On a pas les moyens, m'man ! Qui va t'aider avec Arod et Solal ?!

Un mouvement de recul, et la grande blonde aux airs fragiles retient un soupire d'émotion. Son pauvre enfant, si grand, trop vite. A seulement onze ans ... Un nouveau soupire et Mary plonge son visage dans ses mains. Elle ne laissera pas son enfant gâcher son avenirs pour elle. La mort de son époux est en soit un fardeau bien trop lourd à porter pour elle, qu'est-ce qu'un gosse de onze ans peut bien faire de plus ?

- Vitaly ... » Gronde-t-elle en relevant les yeux vers lui. Il est hors de question que tu loupes ta scolarité ! Et pour toute réponse, le gamin tourne les talons, se réfugiant dans sa chambre tout en claquant la porte de toutes ses forces.



———————— ϾҨϿ ————————




«  - ... Vi ? Mon chéri ... S'il-te-plaît ... Laisse-moi entrer. Demande doucement la voix de sa mère derrière la porte, étouffée par la cloison.

Le gamin observe les dorures serties sur les bords du bois. La petite maison est bien modeste, légèrement bancale et pas toujours conforme dans cette pièce. Voilà pourquoi il a toujours insisté pour y rester. Hors de question que ses petits frères dorment ici. Non, eux, ils dorment avec leur mère dans une pièce un peu plus spacieuse et chaude. Mais le gamin ne s'en plaint pas, au contraire, il a fait ça pour eux. C'est à lui de veiller sur cette famille, ça a toujours été son rôle. Son père n'était même pas là pour le faire. Du haut de ses douze ans, le gamin est déjà trop vieux. Avec un soupire, ses jambes s'agitent déjà, se dépliant pour l'emmener jusqu'à la poignée de sa porte. Ses doigts s'attardent un moment, tandis qu'il fixe le bois abîmé et usé.

- Vitaly ... Mon cœur, je t'en prie. Ouvre-moi ! Ordonne-t-elle d'un ton plus abrupte. Mais jamais violent. Jamais.

Et déjà, le battant laisse place à un visage légèrement moins rond que l'année précédente, les taches de rousseur disparaissent petit à petit. Les lèvres pleines du garçon s'étirent faiblement, dans une maigre tentative d'offrir un sourire à sa mère.

- Bien. Soupire-t-elle, il faut qu'on parle ... »  

Deux heures plus tard, Mary St John persuada son fils de faire ses valises.

———————— ϾҨϿ ————————




« - Tu comptes lui parler, ou baver devant ? Ironise Arod à côté de Viltay, étalé comme une larve sur sa chaise et le bord de la table.

Le blond cligne des yeux, ouvrant et fermant ses babines épaisses avant de se tripoter nerveusement les mains.

- Oh allez quoi, je t'ai jamais vu flancher devant une jolie minette ! Qu'il balance à nouveau dans un murmure, lui enfonçant sa baguette dans les côtes.

- EH ! Râle Vitaly en se tournant vers lui, sans voir l'intéressée qui se tourne vers eux. Haussement de sourcils.

- Allez quoi, ça fait des jours que tu lui fais ta tronche de gobelin, fonce par Merlin ! Assène le brun en le poussant avec le pied, faisant grincer sa chaise.

Si Vitaly est fort bien bâti et, haut perché sur ses grandes guibolles. C'est d'autant plus vrai pour son frère qui le dépasse de pratiquement une tête. ,Un géant de presque deux mètres. C'est dire. Quant a leur frère - A qui il n'adresse plus la parole - il n'en parle même pas. Trois ours. Voilà ce qu'ils sont. Trop grand, trop larges, trop abrupte. Le blond a l'impression que cette fille adorable et fine se brisera à son contacte.

- Bon. Soupire Arod, si tu n'y vas pas, c'est moi qui le fait !

- Quoi ?! » S'exclame Vitaly en le fixant avec des yeux ronds. Toujours poussé par son frère, qui semble amusé. Oui, sa petite gueule de premier de la classe et ce sourire qui se veut innocent. Son cul. L'aîné déglutit légèrement, se détournant lentement pour observer la grande blonde qui semble légèrement amusée. Foutu Arod. Certes, il a déjà dragué pas mal de filles. Et pas mal d'entre elles ont toutes subi le même sort. Lit, sexe, bye bye.

Mais cette fille là déclenche un truc pas net, ça grouille dans ses tripes. Il a des papillons qui volent. Nouveau bruit de salive ravalée de travers et, le grincement de sa chaise doucement poussée par son frère brise à nouveau le silence de la vaste bibliothèque. Qu'est-ce qu'il fait là, déjà ? Il a oublié. Oh, si. Il 'rend visite à son frère.' Et un "Allez !" murmuré à son oreille  le pousse à bondir sur ses jambes, se dressant maladroitement avant d'approcher doucement de celle qui, sans le savoir, le conduira à sa propre perte.

———————— ϾҨϿ ————————




Les regards. Il les sent sur lui. Ils pèsent dans son dos. Plantés dans sa nuque. Sa mâchoire crispée, les yeux revolvers. C'est le nouveau Vitaly, celui qui foule le sol du ministère, les planques de la résistance ou encore celles de ces ordures de Mangemorts. Ses rétines explosées par la fatigue perçoivent encore l'éclat vermeille du sang de Jade, souillant le sol d'une vielle ruelle. Morte. Elle est morte ... Ecumant de rage, bouillonnant de haine. Il n'y a plus de places pour la joie de vivre, l'envie de continuer ou l'espoir d'une vie meilleure. C'est eux, ou lui. Quitte à choisir, il préfère les éliminer un par un. Vitaly pourra crever en paix ensuite. Comme en témoigne cette marque sur son bras, encore chaude et brulante, il est prêt à tout. A tout. Dans un soupire, il traverse la foule de sorciers, la magie grouille, mais son effet enchanteur n'agit plus sur lui. La pétillante adrénaline ne parcourt plus ses veines frémissantes. Tout est noir, sale, sanglant et nauséabond. Tout comme les victimes qu'il ramasse chez les résistants, ou ses victimes. Celles qu'il torture lui-même. Leurs peaux fendues en deux, brisées, saignantes et tremblotantes. Voilà ce qu'il est devenu. Un nouveau regard, et le blond lance un coup d'oeil mauvais, lèvres retroussées. Pas de pitié, plus maintenant. Tout est noir, tout est flou. C'est le blackout de son âme. Perdue à jamais dans les méandres infernales d'une rage sanglante.



“ Mirror of Erised
›  Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; Swan - 22 ans - Et euh. *Vérifie dans son slip* TROLL. Ah non pardon. NANA. Mais genre une vraie, une chieuse, quoi.  › Fréquence de connexion ; Vie IRL irrégulière. Genre, vraiment. Je cherche du boulot, alors c'est chaque jour, là. Mais demain j'ai entretien, et si je suis prise, ça risque de plus être le cas. Alors jôsaispô. › Que pensez-vous du forum? ;  J'ai envie de le baisouiller › Comment l'avez-vous découvert ? Je le connais depuis longtemps, mais j'ai vu le scénario sur un groupe Facebook. › Code du règlement ; ok par Dante › Besoin d'un parrain ; oui [...] non [x] J'suis Franklin moi, tu crois quoi. Je sais compter deux par deux et lasser mes chaussures toute seule. › Célébrité choisie ; Jensen Ackles › Credits (avatar, icon etc.) ; Tumblr et Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rose || inside all of us is a wild thing.
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» alignement wild du minnesota saison 10
» 07. Girls running wild

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brighter than the Sun :: CASIER.-